Siloé Antoine

C’est vers 16 ans, lors d’un travail sur un planning familial, que j’ai découvert qu’il existait des « sexologues ». Intriguée et en pleine adolescence, je me suis renseignée un peu plus sur ce métier. Mes questions étaient nombreuses : pourquoi les consulter, quelles formations avaient-ils, pourquoi parlaient-ils de sexe, comment et à qui ?!

 

Je me suis longtemps laissé rêver de ce bachelier existant au Canada. Et puis, le choix d’étude arrivant, j’ai reposé les pieds sur terre : en Belgique, comment ça marche ?

 

Le métier n’étant malheureusement pas encore reconnu, j’ai été guidée par la SSUB et j’ai choisi d’entamer un bachelier d’assistante sociale avant mon master en sciences de la famille et de la sexualité. Je me suis également formée à l’animation EVRAS et j’ai continué ensuite à me former sur des thématiques plus spécifiques autour de la sexualité et de la périnatalité. Les années passants, je suis également devenue thérapeute en hypnose, spécialisée dans l’accompagnement des traumas.

 

Ce que j’aime dans mon métier, c’est de pouvoir aiguiller, éclairer, outiller les personnes cherchant de l’aide. L’écoute, la bienveillance et le respect sont des valeurs importantes pour moi. Ce que j’aime aussi, c’est la pluridisciplinarité autour de la sexualité : je collabore régulièrement avec d’autres professionnels et cela m’enrichit énormément. Ces échanges me permettent d’avancer et de faire avancer mes patients dans la bonne direction. Enfin, mon métier me nourrit par l'échange constructif des participants et des professionnels lors des animations EVRAS/des cafés-sexos.
 

Plus d’informations sur mes services ? N’hésitez pas à consulter mon site internet 

20190517_102026_edited.jpg